Skip to main content

Mieux comprendre la conduite de la voiture sans permis

Pour conduire une voiturette, il n’est pas nécessaire d’obtenir le permis. C’est un véhicule considéré comme peu dangereux et qui permet aux jeunes de bénéficier d’une certaine indépendance. Néanmoins, comme la voiture sans permis circule aussi sur une partie de la voie publique, il est essentiel pour le conducteur de la VSP de connaitre le Code de la route. En effet, même si la vitesse maximale de ce véhicule est de 45 km/h, le conducteur a tout intérêt à respecter les règles de conduite.

La voiture sans permis, une solution intéressante

Particulièrement utile pour les jeunes ayant moins de 18 ans, la voiturette est un véhicule qui présente peu de risques. Ce quadricycle léger à moteur est peu encombrant et se gare très facilement. Il peut être une vraie alternative aux motos et aux scooters. Cependant, pour qu’il soit considéré comme une VSP, il faut que le véhicule réponde à plusieurs critères.

Premièrement, il doit obligatoirement être assuré, au même titre que les autos classiques. Ensuite, il ne doit pas comprendre plus de deux places. Il y a une place pour le conducteur et une autre pour le passager. À vide, le poids de la voiture sans permis ne doit pas être plus de 350 kg. Enfin, la voiturette doit avoir une limite de 45 km/h.

Ce qu’il faut savoir sur la voiturette

Comme la voiture sans permis à une vitesse bridée à 45 km/h, les risques d’accident de la route sont peu nombreux. En effet, la voiturette est le véhicule le moins impliqué dans les collisions et les accidents, en raison de ses caractéristiques. Dans ce véhicule, il y a seulement deux pédales : une pour accélérer et une autre pour freiner.

Il s’agit donc d’une voiture qui dispose d’une boite automatique qui ne comprend ni levier de vitesse ni pédale d’embrayage. Si la vitesse maximale de la voiture sans permis dépasse les 45 km/h, dans ce cas, on parle d’un quadricycle lourd à moteur. Pour conduire ce véhicule, le conducteur doit obligatoirement être en possession d’un permis B1.

Apprendre à conduire une voiture sans permis

La voiture sans permis peut être conduite par toute personne ayant au moins 14 ans. Même si ce véhicule présente peu de risques, il doit disposer d’une assurance auto voiturette. En cas de contrôle, le conducteur aura à fournir le certificat d’assurance de la voiture sans permis. Aussi, depuis le 1er mars 1992, toutes les VSP doivent être immatriculées en préfecture. L’autre condition pour conduire une voiturette : il faut obtenir le permis AM, en plus d’être titulaire du Brevet de Sécurité Routière (BSR).

Les personnes souhaitant conduire une voiturette peuvent opter pour les formations courtes des auto-écoles. Généralement, la formation pour conduire une VSP est de courte durée, soit moins d’une dizaine d’heures. Lors de cette formation, le conducteur apprendra comment intégrer les véhicules sans permis dans la circulation, mais aussi comment maitriser la conduite d’un tel véhicule, c’est-à-dire équipé d’une boîte automatique.

Le permis AM et le Brevet de Sécurité Routière (BSR)

Depuis janvier 2013, il est obligatoire d’avoir le permis AM pour conduire une voiturette. Avant cela, seul le Brevet de Sécurité Routière suffisait. Dorénavant, les conducteurs de voitures sans permis nés après 1988 doivent obligatoirement être en possession du permis AM. Toutes les personnes nées avant cette date peuvent conduire une voiturette même sans permis.

Le principe du permis AM est simple. Il s’agit là d’une version améliorée du Brevet de Sécurité Routière (BSR). Les conducteurs peuvent en faire la demande après avoir suivi la formation du permis AM pour voiturette. Cette formation comprend deux étapes : une épreuve théorique et une épreuve pratique. Avant de passer à la formation pratique, le conducteur devra être en possession de l’Attestation de Sécurité Routière (ASR).

La conduite responsable, une priorité

Toute personne au volant d’un véhicule est responsable de sa vie et de celle des autres. Comme pour tout autre véhicule terrestre, le conducteur de la voiture sans permis doit conduire prudemment. Il ne doit pas consommer de l’alcool ou de stupéfiant avant de prendre le volant.

Même si la voiturette a une limite de 45 km/h, il est nécessaire d’être très attentif et de respecter les limitations de vitesse et le Code de la route. Il est également très important de respecter la distance de sécurité entre deux véhicules en conduisant. Enfin, si le conducteur ne se sent pas en mesure de conduire, il ne doit pas prendre le volant.

Nos autres articles autour des véhicules

Mieux comprendre le marché des voitures écologiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *