Skip to main content

Mieux comprendre l’hypersensibilité

Environ 20% de la population est hypersensible. Empathiques, créatifs, intuitifs… les hypersensibles sont souvent jugés trop sérieux. Or, ce n’est pas forcément une mauvaise chose, car ces personnes sont dotées d’une multitude d’atouts. On appelle un hypersensible une personne dont les sens sont exacerbés et qui est tout simplement plus sensible que d’autres. Cette nature à fleur de peau apparaît avant la naissance et se manifeste différemment chez les individus. Comment reconnaître l’hypersensibilité ? Pourquoi certaines personnes souffrent-elles plus que d’autres ? Explications.

L’hypersensibilité, qu’est-ce que c’est ?

L’hypersensibilité est un trait de caractère qui se constitue pendant la vie intra-utérine et qui se développe dès la naissance. Après, elle se manifeste de différentes façons chez les individus. L’environnement dans lequel la personne grandit va définir son degré d’intensité et son évolution. L’hypersensibilité peut se manifester après une lourde épreuve comme un burnout ou un deuil. Son intensité dépend de l’entourage, s’il valorise ou s’il réprime ce trait de caractère. Pendant que certains individus acceptent leur « différence », d’autres tentent de la refouler. Tous ces éléments impactent directement sur la manière dont se développe ce trait de caractère.

Les caractéristiques de l’hypersensible

Un hypersensible naît hypersensible et le restera toute sa vie. Il ressent tout, perçoit tout et voit tout d’une manière plus intense que la plupart des gens. Il est hypersensible au bruit, aux textiles, à la lumière et aux ambiances. On reconnait un hypersensible par son empathie, sa créativité, sa volonté d’être original, sa recherche de sens et son indignation contre l’injustice. Par-dessus tout, il a le sens du détail et va au fond des choses. Ce trait de caractère lui donne la sensation d’être sur le fil en permanence. Il a des réactions imprévisibles que son entourage peine à comprendre. Il s’agit là d’une grande fragilité identitaire qu’il ne peut refouler. S’il a vécu beaucoup de choses difficiles, il sera alors plus anxieux et plus dépressif.

Les différentes formes d’hypersensibilité

Il existe différentes formes d’hypersensibilité, qu’il est possible de reconnaitre via des comportements et agissements précis.

  • L’hypersensibilité physiologique: elle se manifeste par une sensibilité aux odeurs, à la lumière, à la sensation de faim et aux saveurs.

 

  • L’hypersensibilité émotionnelle: la personne est perturbée par les humeurs des autres et a du mal à contenir ses émotions, largement amplifiées.

 

  • L’hypersensibilité mentale: contrairement à la plupart des gens, les hypersensibles pensent souvent en images ou en symboles et peuvent générer trente-deux images par seconde.

 

  • L’hypersensibilité aux changements: face à des situations imprévues, l’hypersensible est facilement perturbé et déstabilisé. Cela joue directement sur son humeur.

 

Comment gérer son hypersensibilité ?

Si vous êtes hypersensible, ne cherchez pas à rejeter ce trait de caractère. Cela ne fera que l’amplifier. Au contraire, commencez par vous déculpabiliser. Prenez le temps de savoir qui vous êtes et tentez de comprendre votre hypersensibilité. Protégez-vous des gens qui vous entourent et des différentes énergies que vous absorbez généralement. L’hypersensibilité a tendance à attirer les émotions négatives. Prenez du recul par rapport aux gens et aux évènements qui vous demandent trop d’énergie. Ne laissez pas ces sentiments vous envahir et écoutez votre cœur et votre corps. Au lieu de ça, utilisez votre hypersensibilité comme une force. Limitez les stimuli avant de vous coucher et concentrez-vous sur le bon côté des choses, sur les avantages à être hypersensible.

Selon certaines études, la méditation permet d’apporter plus de sérénité et de paix intérieure aux êtres hypersensibles. Apprenez à vous détendre et faites de la place pour vous-même dans votre agenda. Certaines personnes arrivent à gérer leur hypersensibilité en écrivant un journal intime. Le fait de mettre ses expériences affectives, ses tensions, ses désirs et ses préférences en mots est très libérateur. Enfin, trouvez l’activité artistique qui vous permet de renouer le contact avec vos sensations et affects. En pratiquant le théâtre, la peinture, l’expression corporelle, la danse ou la musique, vous arriverez à transformer votre hypersensibilité en force.

Découvrez nos autres articles

Mieux comprendre le burn-out

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *