Skip to main content

Mieux comprendre l’aromathérapie

Partager cet article

L’homme a toujours cherché son alimentation et ses remèdes dans les plantes. L’aromathérapie fait partie des soins thérapeutiques utilisés pour harmoniser la santé mentale et physique. Une technique qui consiste à soigner par les huiles essentielles. Les huiles aromatiques diffusent des odeurs agréables juste pour le plaisir et permettent de traiter plusieurs affections. Antiseptique, antidouleur, relaxante… l’aromathérapie comme méthode thérapeutique a de nombreux bienfaits sur la santé. Voyons ensemble ce qu’est cet outil-ressource de la naturopathie et comme il permet de renforcer le processus naturel d’autoguérison.

Quelle est l’origine de l’aromathérapie ?

À l’époque, les aborigènes australiens utilisaient des plantes aromatiques pour traiter des infections par fumigation ou cataplasme. L’Inde et la Chine étaient les premiers à connaitre les vertus thérapeutiques des essences aromatiques. Toutefois, ce sont les grandes civilisations égyptienne, babylonienne, grecque et romaine qui ont développé cette science médicinale qu’on appelle l’aromathérapie. Ces civilisations utilisaient les plantes pour fabriquer des parfums et des cosmétiques, mais aussi pour embaumer les défunts.

Imhotep, l’architecte et médecin du pharaon utilisait les plantes aromatiques dans la vie de tous les jours. Les plantes les plus exploitées étaient le cumin, l’encens, l’anis, la cannelle, le cèdre du Liban, le nard et la myrrhe. Au fil des siècles, la Grèce, l’Espagne et l’Arabie utilisaient ces plantes pour les bains aromatiques, les onguents, les lotions et les crèmes parfumées. En parallèle, les chercheurs, médecins et scientifiques continuaient à publier des ouvrages rassemblant plusieurs connaissances médicales.

Les bienfaits de l’aromathérapie

L’aromathérapie est une médecine complémentaire qui utilise les huiles essentielles des plantes pour traiter des maux passagers et des affections chroniques. Elle exploite les molécules volatiles, extraites par distillation ou mécaniquement à partir de racine, de feuille, de grain, de fleur, de fruit et d’écorce pour recueillir l’arôme d’essence. C’est ce qu’on appelle l’huile essentielle. Ce concentré aux multiples actifs très puissants a de nombreux bienfaits sur la santé morale et physique. Il est antibactérien, antiseptique, antidouleur, antiviral, antifongique, antistress et antifébrifuge. Autrement dit, c’est un trésor de bienfaits.

Cette méthode thérapeutique est un des outils-ressources de la naturothérapie. Elle est utilisée pour contrer plusieurs affections comme la sinusite, l’asthme, la toux, la migraine, l’anxiété, l’insomnie, la fatigue, l’arthrose, les problèmes digestifs et les blessures sportives. Les huiles essentielles de l’aromathérapie ont d’effets remarquables contre les bactéries, les virus, les champignons et les parasites. Souvent, cette médecine complémentaire permet de prévenir des maladies infectieuses. Elle s’utilise en soins esthétiques et principalement pour la détente.

L’utilisation des huiles essentielles

Une huile essentielle est une substance odorante produite par certaines plantes. Elle peut renfermer jusqu’à plusieurs centaines de sortes de molécules ayant toutes une action particulière. Essentiellement, l’aromathérapie est une approche de soin assez complexe qui se base sur les essences aromatiques et les huiles essentielles. Ces huiles peuvent être utilisées par voie interne, externe ou aérienne.

La trousse de secours de l’aromathérapie familiale

Pour parer aux petits bobos et maux du quotidien, rien de telle qu’une trousse de secours avec huiles essentielles. Cette trousse peut se composer des huiles suivantes :

  • L’essence de citron pour les nausées
  • L’huile essentielle de laurier noble pour la peau
  • L’essence de mandarine pour la nervosité
  • L’huile essentielle de niaouli pour les allergies
  • L’huile essentielle de palmarosa pour les infections
  • L’huile essentielle de camomille noble pour son effet calmant
  • L’huile essentielle d’estragon pour les troubles digestifs
  • L’huile essentielle de lavande aspic pour son effet antitoxique
  • L’huile essentielle de lavande fine pour l’apaisement
  • L’huile essentielle de ravintsara pour l’expectoration

Les précautions à prendre avant d’utiliser les huiles essentielles

Attention, toutefois, il faut avoir une bonne connaissance pour pouvoir pratiquer l’aromathérapie. Les aromathérapeutes ont conscience que les huiles essentielles sont très concentrées et qu’elles peuvent présenter certains dangers. Certaines huiles peuvent être irritant ou allergène pour la peau et les muqueuses. De même, d’autres sont strictement réservés aux usages externes, car ils contiennent du poison. Toutes les huiles essentielles ne s’utilisent donc pas de la même manière. Il est essentiel de consulter un aromathérapeute qualifié, un pharmacien ou autre spécialiste avant toute utilisation.

Certaines personnes peuvent présenter des contre-indications à l’utilisation des arômes essences. Par exemple, les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes présentant des allergies et bénéficiant de traitements spécifiques, les personnes asthmatiques et les enfants de moins de 7 ans. Dans ces cas, il vaut mieux suivre les conseils d’un spécialiste. Celui-ci vous expliquera que les huiles essentielles sont principalement utilisées pour des thérapies spécifiques et qu’à l’inverse, les huiles artisanales conviennent aux usages généraux.

Nos autres articles autour de la santé

Mieux comprendre le yoga

Mieux comprendre l’hypnose


Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *