tiers payant
Partager cet article

tiers payant
Le tiers-payant est-il pratiqué par tous les professionnels de la santé ? Est-il généralisé ou non ? Qui y a droit ? Pourquoi certaines personnes sont contre cette technique ? Après réflexions, il serait sans doute bien mieux d’opter pour la généralisation du tiers payant. Cela faciliterait considérablement les démarches des caisses d’assurances maladies et des particuliers.

Néanmoins, pour les professions relatives à la santé, est-ce réellement un bien ? D’ordinaire, vous payez vos consultations chez le médecin. La carte vitale vous sert à vous faire rembourser ce tarif beaucoup plus rapidement que lorsque vous envoyez la feuille maladie, comme avant. Cela est aussi un avantage pour la planète, puisqu’il n’y a plus d’émissions de papiers.

Grâce au tiers payant, vous n’aurez plus besoin d’avancer le prix de la consultation. Soit vous bénéficierez du tiers payant partiel et dans ce cas, vous paierez le ticket modérateur, soit vous serez au régime « tiers payant total » et vous n’aurez aucun frais à avancer. La Sécurité Sociale paiera directement au praticien.

A l’heure actuelle, les personnes les plus concernées par le tiers payant sont les jeunes de plus de 15 ans qui souhaitent obtenir un moyen de contraception. Les bénéficiaires de la CMU, de l’aide pour complémentaire santé ou de l’aide médicale de l’Etat ont droit aussi au tiers payant. Le projet de loi santé, défendu par Marisol Touraine, a pour but de généraliser la technique du tiers payant.

Cela revient à dire que d’ici la fin de l’année 2017, plus personne n’aura à payer les médecins. L’Assurance-Maladie et les complémentaires santé adresseront le paiement directement aux professionnels concernés. Malheureusement, dans tous changements de situation, il faut bien que certaines personnes soient contre. Les bouleversements de pratique ne sont pas toujours appréciés.

En l’occurrence, les plus mécontents, actuellement, sont les médecins. Pourquoi ? Vous demandez-vous, puisqu’ils sont réglés tout pareil ? Tout simplement parce qu’il existe énormément de caisses d’assurances maladie et de mutuelles. Cela risque d’engendrer des soucis administratifs, des oublis ou retards de paiements. Les libéraux, eux non plus, ne sont pas pour le tiers payant généralisé. Alors que penser ? Est-ce une bonne chose ou non ? Pour la population, ce sera nettement plus facile et moins coûteux. Pour les professionnels, cela peut être plus sûr dans la mesure où ils auront moins de chèques impayés, moins de consultations en crédit !

Mise à jour du 28 Janviers 2016 : il semblerait que cette mesure soit annulée.

 


Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *