Il existe une technique ancestrale qui permet de nettoyer le colon et de purifier l’organisme. Appelé l’hydrothérapie du côlon, ce lavement libère les déchets intestinaux accumulés dans la lumière colique et sur la muqueuse colique dans le but de provoquer une sensation de bien-être.

Dans certains cas, des plantes et des probiotiques sont utilisés de manière complémentaire. Cette détox du côlon, soit du gros intestin, n’est pas douloureuse et dure environ une heure. Elle peut être pratiquée seulement par un hygiéniste. Voyons ce qu’est l’hydrothérapie du côlon, ses principes, son histoire, ses bienfaits et ses contre-indications.

La formation de déchets dans le côlon

Avant de voir ce qu’est l’hydrothérapie du côlon, nous allons dans un premier temps nous intéresser à la formation de déchets dans le côlon. Également appelé gros intestin, le côlon mesure en moyenne 1,5 m sur 8 cm de large. Lorsque le bol alimentaire, déjà digéré par l’estomac puis par l’intestin grêle, arrive au côlon, il a déjà perdu 90 % de son eau.

Ce sont les muqueuses du côlon qui absorbent les 10 % d’eau qui arrive au côlon. C’est là que les matières sèches se mélangent à du mucus et aux bactéries de la flore colique. Suite à cela, la formation de matières fécales peut commencer. En d’autres termes, il s’agit là de la formation de déchets dans le côlon rejeté par le corps par le moyen de matières fécales.

Pourquoi faire nettoyer le côlon ?

Le nettoyage du colon est très bénéfique pour la santé. En plus de vous permettre de perdre du poids, la technique de l’hydrothérapie du colon permet de faciliter la digestion et de diminuer les risques de cancer du côlon. Mais ce n’est pas tout, cette pratique permet également d’équilibrer le pH sanguin et d’augmenter la concentration et l’énergie.

Elle permet également de drainer toutes les toxines du côlon et ainsi lutter contre les diverticules coliques, les addictions, les allergies, les maladies de peau, les inflammations, les douleurs menstruelles et les diarrhées. Du moins, c’est ce que le nettoyage du côlon promet.

La perte de poids

Le saviez-vous ? Le côlon avide peut à lui seul faire 2 kg. Dans son circuit, on ne compte pas moins de huit repas en attente de digestion complète. Le fait de coupler le nettoyage du côlon avec une alimentation saine peut stimuler le métabolisme et générer un sentiment de bien-être. Par ailleurs, noter également que les aliments riches en fibres traversent le côlon quatre fois plus vite que les aliments qui en sont dépourvus.

Ainsi, les aliments qui sont plus longs à digérer peuvent produire des mucus qui vont s’agglutiner aux parois des intestins et résulter en une surcharge de matières fécales et de composants toxiques. Le fait de réaliser un nettoyage du côlon peut permettre à certaines personnes de perdre du poids. Dans certains cas, l’hydrothérapie du côlon peut engendrer une perte de poids jusqu’à une dizaine de kilos.

Une meilleure digestion

Indéniablement, lorsque le côlon se purifie, l’évacuation des déchets et l’absorption des nutriments se font plus facilement. Il est par ailleurs utile de rappeler que lorsque les déchets restent bloqués trop longtemps dans le corps, ils retiennent des bactéries et peuvent causer des maladies.

L’hydrothérapie du côlon peut réduire les risques de constipation et de libération de toxines dans la circulation sanguine. De même, le nettoyage du côlon va réduire les risques d’hémorroïdes et de varices qui trouvent généralement leur source dans l’obstruction du côlon.

Équilibrer le pH sanguin

La saturation du côlon est généralement causée par les aliments riches en protéines et faible en fibres. Ce sont des aliments de nature acide qui entraînent des inflammations du côlon et qu’il empêche de remplir ses fonctions normales. Les conséquences peuvent être graves et le pH du sang peut être déséquilibré.

C’est là qu’interviennent l’hydrothérapie du côlon et l’adoption de bonnes habitudes alimentaires. Nous ne le dirons jamais assez, une alimentation équilibrée, c’est la clé d’une bonne santé et d’une bonne hygiène de vie.

L’histoire de l’hydrothérapie du côlon

Il est dit que la technique de l’hydrothérapie du côlon remonte aux années 1970. Certains disent même que cette pratique est ancestrale et qu’on en a trouvé des traces chez les Égyptiens et tout au long de l’histoire. En fait, cette technique dérive d’une théorie dite de l’auto-intoxication qui associe la stagnation des matières fécales dans le gros intestin à la formation de toxines empoisonnantes.

Si ces toxines ne sont pas éliminées, elles peuvent être responsables de nombreux maux et peuvent également réduire l’efficacité de nos défenses immunitaires. Une théorie qui, cependant, n’a pas été confirmée scientifiquement.

Comment se pratique l’hydrothérapie du côlon ?

Pour pratiquer l’hydrothérapie du côlon, l’hygiéniste utilisera un appareil dédié à cet usage. Cet appareil permet de réguler la pression et la température de l’eau. Pour commencer, les hygiénistes se chargeront d’insérer l’appareil dans le rectum à l’aide d’un tuyau. Une fois l’appareil inséré dans le rectum, les cycles de remplissage et d’aspiration vont se succéder.

En même temps, des massages au ventre seront prodigués. Dépendant des cas, il se peut que des probiotiques ou des plantes soient ajoutés au flux d’eau. De manière générale, l’hydrothérapie du côlon, également appelée le décrassage de l’intestin, se pratique une à deux fois par an.

L’hydrothérapie du côlon peut-elle être dangereuse ?

Comme nous le disions, les bénéfices de l’hydrothérapie du côlon n’ont pas été démontrés scientifiquement. Or, ce qu’il faut aussi savoir, c’est que si cette pratique est utilisée à forte dose, elle peut entraîner une dilution de la flore bactérienne colique. Pour rappel, cette flore est essentielle à la digestion. Elle vit en symbiose au contact de notre muqueuse intestinale.

Certains scientifiques reprochent à l’hydrothérapie d’aller à l’encontre de la théorie de l’auto-intoxication sur laquelle elle repose. Selon eux, le fait de diluer les matières fécales aurait pour conséquence une absorption importante de toxines par la muqueuse du côlon. De même, il est dit que certains appareils peuvent augmenter les risques de contamination avec la formation d’abcès ou de perforation du côlon.

Hydrothérapie du côlon : les contre-indications

Attention, l’hydrothérapie du côlon n’est pas conseillée à tous. Si vous avez récemment subi une intervention chirurgicale au niveau de l’abdomen, si vous êtes atteint par la rectocolite hémorragique ou la maladie de Crohn, vous êtes donc un patient à risque.

C’est le cas également si vous êtes cardiaque ou si vous êtes atteints de tumeurs intestinales ou rectales ou si vous avez des hémorroïdes ou des fissures anales. L’hydrothérapie du côlon est proscrite dans ces cas, car l’introduction d’un tuyau peut être douloureuse ou même traumatisante.

Ces aliments qui facilitent le nettoyage du côlon

Vous l’aurez compris, même s’il n’y a aucune preuve scientifique que l’hydrothérapie du côlon soit bénéfique à la santé, le nettoyage du côlon pratiquer au maximum deux fois par an peut aider à avoir une meilleure santé. Bien entendu, à cela il faut ajouter une alimentation saine et équilibrée. Comme vous le savez déjà, les fruits et les légumes biologiques sont les aliments à privilégier pour nettoyer le côlon, car ils sont riches en fibres. Il permet de restaurer les fonctions intestinales de ramer ramollir les selles et de faciliter l’évacuation des déchets.

Par-dessus tout, vous devrez boire beaucoup d’eau. Une bonne hydratation empêche l’agglutinement des déchets au niveau des parois intestinales. Quant aux aliments élaborés par fermentation, ils peuvent protéger la flore intestinale des aliments transformés et des antibiotiques, connus pour perturber l’équilibre.

Parmi les aliments comprenant des bactéries probiotiques, on retrouve la choucroute, le kimchi, les boissons fermentées et le Kéfir de fruits. Enfin, parmi les autres aliments que vous devriez ajouter à votre alimentation pour rendre le nettoyage du côlon plus efficace, il y a l’aloe vera, le vinaigre de cidre, l’avocat, le thé vert, les graines de lin et les graines de chia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *