Savez-vous ce qu’est le rechapage de pneus ? Cette technique permet de donner une seconde vie aux pneus usés. Il s’agit de remplacer certaines parties sur la carcasse d’un pneu comme la bande de roulement ou les flancs. De quoi rendre les pneus usagés aussi performants que les pneus neufs ! Le rechapage des pneus, nous en parlons dans cet article.

Qu’est-ce que le rechapage de pneus ?

Dans l’univers des poids lourds, il est courant d’entendre parler de rechapage des pneus. En effet, cette technique est très utilisée pour les pneus de taille importante, car elle permet d’en recycler une bonne partie. Et qui dit recyclage, dit économies ! Comme nous le disions, le rechapage d’un pneu consiste à remplacer la bande de roulement d’un pneumatique d’occasion par une neuve.

Une technique qui doit respecter trois étapes :

  • Le brossage : après l’extraction de la bande de roulement, la carcasse du pneu est nettoyée et l’ancienne bande de roulement est éliminée.
  • Le gommage : toutes les parties usées du pneu sont remplacées par de nouveaux matériaux.
  • Le rechapage : c’est une machine qui permet d’appliquer une nouvelle gomme sur la bande de roulement.

Le rechapage, que des avantages !

Il y a plusieurs avantages à rechaper un pneu. Tout comme les pneus neufs, les pneus rechapés doivent passer un test de performance et de sécurité. S’ils passent le test, ils obtiennent alors la mention « retread » et sont alors commercialisés sur les sites marchands, dans les centres auto et chez les garagistes.

Parmi les avantages du rechapage d’un pneu, il y a le côté écologique, car cette technique réduit considérablement la quantité de déchets pneumatiques, sachant qu’il est possible de rechaper un pneu 3 fois. Ensuite, il y a évidemment le côté économique. Le rechapage d’un pneu coûte environ 40% de moins qu’un pneu non rechapé, pour les mêmes performances.

La fabrication et la commercialisation de pneus rechapés

Revenons sur la commercialisation des pneus rechapés. En France, depuis 2002, une législation encadre la fabrication et la commercialisation des pneus rechapés, ce qui permet de rassurer ceux qui ont des doutes quant à leur qualité. C’est le Ministère des Transports qui accorde l’homologation des ateliers de rechapage après un audit, des contrôles et des essais réalisés par un laboratoire agréé.

Entre les épreuves de performance et l’acceptation et la préparation des supports, la réglementation exige également des vérifications et contrôles à différents stades notamment sur le choix et sur la mise en œuvre des matériaux neufs et pose et cuisson des matériaux. Quant à l’identification précise du pneumatique, elle comprend la marque du rechapeur, le numéro d’homologation, des caractéristiques dimensionnelles, de la date de fabrication, des indices de charges et des codes de vitesses admissibles.

Faut-il choisir un pneu rechapé ?

Pour faire des économies sur les équipements de son véhicule, le pneu rechapé peut être la solution. Une véritable alternative au pneu d’occasion, car aucune chance d’acheter des pneus ayant subi des dégradations liées à l’usage.

Le pneu rechapé, même s’il s’agit d’un pneu seconde main, est très diffèrent, car il a été remanufacturé pour prendre les caractéristiques d’un pneu neuf !

Vidéo de rechapage

Continuez votre visite

Michelin et General Motors lancent Uptis un pneu increvable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *