Avec le collier Lexie, vous pourrez facilement communiquer avec votre animal de compagnie et comprendre son langage ! Maintenant que nous avons votre attention, nous pouvons préciser qu’un tel produit n’existe pas encore. Il s’agit tout simplement du fer de lance de la fameuse campagne de sensibilisation à l’identification des animaux.

Comme votre chien ou votre chat n’est pas en mesure de demander son chemin lorsqu’il se perd, il est plus que nécessaire de l’identifier. Voici tout ce que vous devez savoir sur cette campagne de sensibilisation !

Pourquoi avoir lancé une telle campagne de sensibilisation ?

La campagne de sensibilisation à l’identification des animaux a été lancée par la société I-CAD pour la bonne et simple raison que de nombreux propriétaires ne respectent pas la loi et n’ont pas fait identifier leurs animaux de compagnie.

En lançant le « produit » Lexie, ce collier vanté pour sa capacité à traduire les aboiements et les miaulements des chiens et des chats, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation est parvenu à créer le buzz. Si certains se demandent encore comment fonctionne ce fameux collier, d’autres ont d’ores et déjà compris que la seule manière de communiquer avec son animal lorsqu’il est perdu ou volé est l’identification !

Un dispositif inédit en deux phases qui consiste dans un premier temps à interpeller le public avec le collier Lexie qui permettrait aux chiens et aux chats de demander leur chemin lorsqu’ils se perdent et dans un deuxième temps à inciter les visiteurs à visiter le site jidentifiemonanimal.fr, là où ils trouveront l’ensemble des informations liées à l’identification et à ses enjeux.

Via cette campagne de sensibilisation, le gouvernement a pour objectif de toucher tous les propriétaires et futurs propriétaires d’animaux.

Regardez la vidéo de présentation du collier Lexie

L’identification des animaux en France

Premièrement, parce que l’identification des animaux de compagnie est obligatoire en France. En effet, toute personne qui possède un animal domestique est légalement responsable de l’animal et doit l’identifier chez un vétérinaire. C’est le cas pour les chiens depuis 1999 et pour les chats depuis 2012.

C’est d’ailleurs le seul lien officiel entre les animaux de compagnie et leurs propriétaires. Grâce à l’identification, l’animal pourra être déclaré au fichier I-CAD. Cela facilitera les démarches du propriétaire tout en permettant à l’État de mener à bien sa mission de protection des populations.

Aussi, avant d’être adopté, tout animal doit obligatoirement être identifié. Cela veut dire que les éleveurs et les particuliers sont tenus de fournir plusieurs documents aux adoptants, comme l’acte de cession, le certificat vétérinaire de l’animal, la carte et le numéro d’identification de l’animal et la race et le numéro d’inscription au fichier LOF ou LOOF si l’animal est de race. Dans tous les cas, il est essentiel de mettre à jour le fichier régulièrement et de déclarer tout changement.

Les bonnes raisons de faire identifier son animal de compagnie

En d’autres termes, identifier son animal de compagnie, c’est :

  • Donner à l’animal sa propre identité
  • Être en règle avec les législations en vigueur
  • Être en mesure de déclarer l’animal perdu ou volé
  • Retrouver l’animal le plus rapidement possible en cas de perte
  • Permettre à l’animal de voyager à l’étranger et d’obtenir un passeport
  • Faciliter les démarches administratives et éviter les litiges
  • Surveiller les importations d’animaux
  • Lutter contre les trafics et les vols d’animaux
  • Assurer le suivi comportemental des chiens dangereux ou mordeurs
  • Suivre la localisation des animaux sur le territoire français
  • Agir rapidement en cas de crise sanitaire

Les méthodes d’identification de l’animal

Deux méthodes sont utilisées pour identifier les animaux. Il y a l’implantation d’une puce électronique et le tatouage. Ces opérations doivent être réalisées par des vétérinaires et des tatoueurs agréés.

L’implantation d’une puce électronique

Il s’agit d’implanter une puce électronique sous la peau de l’animal, au niveau du cou ou entre les deux omoplates. Un procédé qui se fait sans anesthésie et qui est sans douleur.

La puce est de la taille d’un grain de riz et est sans danger pour l’animal. Elle est étanche, biocompatible et ne comprend aucun système magnétique ou électrique. C’est d’ailleurs l’identification requise pour permettre à l’animal de voyager.

Le tatouage de l’animal

Cette technique d’identification est progressivement remplacée par la puce électronique. Elle consiste à tatouer une série de chiffres et de lettres dans l’oreille droite de l’animal ou à l’intérieur de sa cuisse. Pour cela, il est nécessaire d’anesthésier l’animal.

La double identification

Pour une protection maximale, il est possible d’opter pour la double identification, c’est-à-dire l’implantation de la puce et la réalisation du tatouage. Une fois l’animal enregistré dans le fichier national d’identification I-CAD, il faudra mettre à jour son lieu de résidence, son lieu de villégiature, sa situation (perdu, retrouvé ou décédé) et vos coordonnées.

La société I-CAD

La société I-CAD s’occupe de la gestion du fichier national d’identification des carnivores domestiques en France. Elle est sous la délégation du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Ce fichier est gratuit et sécurisé. Il peut être consulté et alimenté par les usagers concernés.

I-CAD est connu pour être géré par des vétérinaires et des éleveurs. Le fichier national est un outil de référence pour les professionnels du secteur animalier, comme les vétérinaires, les animaleries, les refuges, les éleveurs, les fourrières, les associations, mais aussi les pompiers, la police et la gendarmerie.

Ces publications peuvent également vous intéresser

Ebo, un robot de compagnie pour les chats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *