Partager cet article

Terme désignant les activités de certains individus ou groupes d’individus qui se préparent à une catastrophe, le survivalisme est un mouvement qui date de la Guerre froide. Il a émergé dans les années 1960 et s’est récemment transformé en néosurvivalisme. D’ailleurs, un tout premier Salon du Survivalisme a même eu lieu n France en 2018. Décryptage !

Qu’est-ce que le survivalisme ?

Le survivalisme est un mouvement qui trouve son origine dans les années 50-60, en pleine période de guerre froide. Il désigne les activités des individus qui se préparent aux catastrophes naturelles, économiques et sanitaires.

La mission des survivalistes est de se préparer à un effondrement de la civilisation industrielle ou écologique, à une guerre nucléaire ou à une invasion d’extraterrestres, par exemple.

Pour y arriver, ils doivent retourner aux sources et réapprendre à se nourrir dans la nature, à faire un feu avec ce qu’ils trouvent autour d’eux et à se créer un abri sec.

Survivalisme : quels types de problèmes ?

Comme nous le disions, le survivalisme peut concerner différents sinistres. Ceux-ci peuvent nous toucher individuellement, toucher les évènements locaux ou encore toucher à l’échelle régionale, nationale ou mondiale.

  • Les évènements qui nous touchent individuellement : les accidents, les incendies, les cambriolages, les agressions et les situations d’isolement dans la nature.
  • Les évènements locaux : les coupures d’électricité, de gaz et d’eau, les ruptures de circuits d’approvisionnement en nourriture et en services publics et les catastrophes naturelles comme les tornades, les tremblements de terre et les tsunamis par exemple.
  • Les évènements à l’échelle régionale, nationale ou internationale : les catastrophes économiques, les catastrophes naturelles mondiales, les pandémies, les guerres, les conflits humains, les attaques terroristes et l’effondrement global, notamment la rupture d’approvisionnement en eau potable, en aliments, en médicaments et en énergie.

Que font les survivalistes ?

Les survivalistes pratiquent la survie en milieu hostile à travers différents gestes :

  • Apprendre à chasser et à se nourrir tout en faisant attention à l’environnement
  • Entasser des réserves de nourriture
  • Réaliser un approvisionnement d’eau
  • Construire des abris
  • Acheter des armes
  • Élaborer des kits de survie
  • Développer des compétences de survie comme la maitrise des nœuds
  • La mise en place d’une base autonome durable comprenant une réserve, des soins, de l’énergie et des distractions

Qui ont été les premiers survivalistes ?

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les cafards ont été les premiers survivalistes. Si cette espèce est parvenu à survivre depuis plus de 350 millions d’années, c’est parce qu’il sait reconnaitre ses prédateurs. Une technique de survie qui consiste à détecter les prédateurs et d’aller dans la direction opposée.

Le développement des peurs et des angoisses est plus important dans les pays les plus développés, soit dans les zones où il y a le plus de sécurité.

Continuez votre visite


Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *